Quatre à table : un menu à la fois typique et moderne de la gastronomie napolitaine

par LCI

  • info

Nous nous mettons dans les pas de Salvatore Giugliano, un jeune chef napolitain dont la matinée débute au marché de Porta Nolana, à Naples, en Italie. Après un bon café bouillant, cap chez Pierrot. Sur place, il achète des anchois pour l'entrée et des moules pour le plat de résistance. Ici, nous ne dépensons que huit euros. Salvatore est en pleine confiance.Pour les fruits et légumes, la direction la porte Saint-Antoine. Il a l'habitude de faire ses achats chez Armando. Ici, les marchandises ressemblent à des bonbons. Inspiration du jour : tomates cerises rouges et jaunes, courgettes, deux citrons, un bouquet de menthe, des fraises des bois et pas moins de deux basilics. La facture reste abordable, huit euros.Maintenant, nous nous rendons chez l'épicier. La liste est longue : farine, fromage, huile de friture, chapelure, œufs, crème et lait... le tout à douze euros. Salvatore a gagné son défi, il lui reste même deux euros. A présent, place au menu : des anchois panés avec courgette en entrée, des pâtes aux moules en guise de plat principal et baba chantilly aux fraises des bois pour le dessert.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.