Quand la France va-t-elle atteindre le pic de cette troisième vague ?

par LCI

  • info

Avec 40 000 contaminations en moyenne chaque jour, l'épidémie bat son plein. Elle gagne même du terrain dans des régions jusqu'ici épargnées, comme la Nouvelle-Aquitaine ou l'Occitanie. Désormais, aucun département n'échappe au virus. Mais dans les Hauts-de-France et l'Île-de-France, après 16 jours de confinement, la tendance serait-elle en train de s'inverser ?En région parisienne, après avoir dépassé le niveau de la deuxième vague, les contaminations sont en légère diminution depuis quelques jours. Le ministre de la Santé a bon espoir que le pic de l'épidémie survienne rapidement. "Nous devrions atteindre le pic cette semaine (...) Ca commence à frémir par endroits. Donc, on a quelques raisons d'espérer. Dans ce cas-là, ça voudrait dire que, deux à trois semaines plus tard, nous aurions le pic de réanimation qui sera élevé", a-t-il déclaré.Ce soir, plus de 5 400 patients sont en réanimation. Le niveau de la deuxième vague est dépassé, mais atteindra-t-il celui du printemps dernier ? Même si le pic survient rapidement, les réanimateurs ne prévoient pas d'amélioration avant plusieurs mois. "Un patient qui entre en réanimation va y rester en moyenne entre trois et cinq semaines. Malheureusement, après le pic, les réanimations resteront saturées pendant un temps important", explique le Pr Bruno Mégarbane, chef du service réanimation à l'hôpital Lariboisière (AP-HP) à Paris.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.