Professeur assassiné : convocation d'un Conseil de défense à l'Élysée

par LCI

  • info

Suite à l'assassinat d'un professeur d'histoire-géographie à Conflans-Sainte-Honorine, on s'attend à tout moins à des décisions rapides et concrètes comme l'expulsion annoncée de 231 étrangers en situation irrégulière, tous fichés pour radicalisation. Leur existence a été révélée par Gérald Darmanin mardi dernier lors d'une conférence de presse, bien avant les faits. Il s'agit d'une annonce ayant une portée politique avec un effet coup de poing. Elle est destinée à marquer l'opinion. Il faudra désormais le traduire en acte. Et on sait combien il est souvent difficile de faire aboutir ces procédures d'expulsion. Des décisions plus long terme qui touchent l'école et les réseaux sociaux sont également attendues, car il est évident qu'ils ont joué un rôle dans ce qui s'est passé vendredi. Les représentants français de Tweeter, Facebook, et Instagram sont tous convoqués ce mardi par le gouvernement. Cette semaine, des mesures devraient être annoncées très rapidement dont certaines pourraient s'agréger au futur projet de loi très attendu sur le séparatisme.Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 18/10/2020 présenté par Audrey Crespo-Mara sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 18 octobre 2020 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.