Procès de George Floyd : Le chef des forces de l'ordre de Minneapolis a accablé cette nuit le policier Derek Chauvin, en déclarant devant les jurés qu'il avait "violé les règles"

par morandini

Le chef des forces de l'ordre de Minneapolis a accablé cette nuit son ancien subordonné Derek Chauvin, en déclarant devant les jurés qu'il avait "violé les règles" et "les valeurs" de la police lors de l'interpellation de George Floyd. S'agenouiller sur le cou du quadragénaire noir "pouvait être raisonnable dans les premières secondes pour le contrôler, mais plus une fois qu'il n'exerçait plus de résistance, et surtout pas après qu'il se fut évanoui", a déclaré Medaria Arradondo au sixième jour de ce procès hors-norme. "Cela ne fait pas partie de notre politique, de notre formation et n'est certainement pas conforme à notre éthique, à nos valeurs", a asséné cet homme noir de 54 ans, venu témoigner en uniforme.

En juin, il avait porté une charge virulente contre le policier blanc Derek Chauvin et ses collègues, qu'il a lui-même licenciés. "La mort tragique de George Floyd n'était pas due à un problème de formation (...). Les agents savaient ce qui se passait, l'un d'eux l'a intentionnellement causée, les autres ont échoué à l'empêcher - c'était un meurtre", avait-il écrit dans un communiqué.

Lundi, il s'est fait plus feutré, tout en insistant sur l'importance pour les quelque 700 agents en service à Minneapolis de traiter "avec compassion et dignité" les personnes avec lesquelles elles interagissent, y compris les suspects. Il a longuement insisté sur "l'énergie, le temps et les ressources" consacrés à la formation des policiers, et a présenté les politiques en vigueur dans ses services, y compris sur les techniques de désescalade, les premiers secours et le recours à la force.

Aux Etats-Unis, les policiers qui font un usage excessif de la force sont rarement lâchés par leur hiérarchie et bénéficient au contraire de contrats collectifs, négociés par leur syndicat, très protecteurs. Ils sont également très rarement poursuivis en justice et encore mois souvent déclarés coupables. Le 25 mai à Minneapolis, dans le nord des Etats-Unis, les quatre policiers avaient voulu interpeller George Floyd, soupçonné d'avoir écoulé un faux billet de 20 dollars.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.