Pour le président du Niger, l'accord de l'Afrique sur le climat passe par une taxe carbone à 50 dollars

par libezap

Invité ce mercredi sur iTélé, Mahamadou Issoufou a rappelé à quelles conditions l'Afrique acceptera un accord à l'issue de la COP 21. Outre la limitation du réchauffement climatique «à 1,5°C», le président du Niger demande la mise en place une «taxe carbone» suffisamment élevée afin que «les pollueurs payent».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.