Pour la fille de l'infirmière interpellée, les faits reprochés ne justifient "en aucun cas les images qu'on a vues"

par BFMTV

L'infirmière interpellée mardi pour "outrage et jets de projectiles sur les forces de l'ordre" au cours d'une manifestation de soignants à Paris a affirmé en garde à vue avoir craqué par épuisement et colère contre l'Etat, a-t-on appris de source proche du dossier. Elle a été libérée et sera convoquée au tribunal le 25 septembre pour outrage et rébellion. Pour sa fille, les faits reprochés ne justifient "en aucun cas les images qu'on a vues".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.