Polémique - "Merci Macron" chante le public de Roland Garros autorisé à rester jusqu'à 23h alors que la police évacue les jeunes aux Invalides

par Jeanmarcmorandini.com

Est-ce deux poids deux mesures, se demandent de nombreux internautes ce matin sur les réseaux sociaux ? Alors que la loi prévoyait l'évacuation des spectateurs avant 23h et le couvre-feu réglementaire, le public de la demi-finale Nadal-Djokovic a eu la joie de bénéficier d'une dérogation spéciale de la part de l'Elysée.

"Merci Macron" a alors chanté le public présent dans le stade comme on peut le voir sur la vidéo ci-dessus. Mais quasiment au même moment aux Invalides, la foule de jeunes faisant la fête était évacuée par les CRS avec des gaz lacrymogènes. "Intervention en cours des forces de l'ordre pour mettre fin à une soirée festive regroupant plusieurs centaines de participants au mépris des règles sanitaires", a écrit la préfecture de Police de Paris sur Twitter, à 23h20, vingt minutes après l'entrée en vigueur du couvre-feu.

Nos confrères de France Info racontent ce qui s'est passé au même moment à Roland Garros : "Au début, la bronca a tout couvert. Tout le monde était tellement prêt à manifester son mécontentement que l'annonce du speaker a été ensevelie sous les huées. Ce dernier a dû réitérer son message : à peine audible, ce dernier se terminait par ses mots incroyables et totalement imprévus : "la fin du match sera disputée en votre présence".

L'explosion de joie est immense. Les spectateurs comme les journalistes en tribune de presse se regardent, incrédules. Très vite, alors que cette demi-finale homérique reprend, la nouvelle se répand comme une traînée de poudre : les organisateurs du tournoi ont obtenu une dérogation spéciale de l'Elysée qui leur permet de prolonger la fin du match avec le soutien du public."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.