PME, artisans… difficile d’obtenir les aides promises par l'Etat

par LCI

  • info

Kelly Ingargiola, propriétaire d'une boutique spécialisée dans les stylos et la papeterie à Lyon (Rhône), ne sait pas encore si elle pourra bénéficier des mesures de soutien financier de l'Etat. Son magasin reste ouvert, mais les clients sont très rares voire inexistants. Elle ne garde d'ailleurs pas espoir et pense même qu'elle va mettre la clé sous la porte. Pour obtenir le fonds de solidarité et la prime de 1 500 à 10 000 euros par mois de confinement, les petites et moyennes entreprises doivent essuyer au minimum une perte de 50% du chiffre d'affaires. Les cellules de crise installées dans les chambres de commerce croulent sous les appels. Face à ces difficultés, de nombreux indépendants se disent découragés. Certains ne sont pas éligibles aux mesures de secours tandis que les autres se heurtent à la complexité du dispositif. Selon Anne Delaigle, responsable d'un collectif lyonnais, trois indépendants sur cinq pourraient fermer boutique dans les six prochains mois. Une manifestation est prévue à 15 heures et cet après-midi, une délégation devrait être reçue à la préfecture du Rhône.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.