Plus de 400 000 injections mais des critiques : comment l’Allemagne vaccine

par LCI

  • info

Au petit matin, c'est déjà l'attente devant une ancienne salle de concerts de Berlin. Désormais, c'est un centre de vaccination, le seul ouvert dans la capitale. Les seniors ont droit à des taxis gratuits pour s'y rendre. Un carnet de vaccination et le consentement écrits obligatoires. Et dans la file d'attente, il n'y a que des personnes prioritaires : aides soignants et personnes âgées.Les autres doivent patienter. Sur les six centres de vaccination de Berlin, un seul fonctionne. L'Allemagne a vu grand, y espérait une campagne plus rapide. Aujourd'hui, il faut se résoudre à attendre en limitant les contagions. Un confinement plus strict est même décidé depuis trois jours.Au total, 410 000 personnes ont déjà été vaccinées en Allemagne. Un chiffre qui fait rêver le gouvernement en France. Pourtant là-bas, la stratégie de vaccination est très critiquée jusque dans le Parlement de Berlin. Principale attaque, le pays manque de doses. Les vaccins arrivent au compte-gouttes dans les différentes régions. Et dans cette polémique, l'Europe se retrouve accusée."L'Allemagne et d'autres pays forts comme la France voulaient des commandes plus élevées. Mais tout a été stoppé. Notre gouvernement a laissé l'Union européenne organiser les achats de vaccins, et là, c'était vraiment une erreur", explique Florian Kluckert, député du parti Libéral-Démocrate.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.