Plan de relance : comment l’argent est-il dépensé ?

par LCI

  • info

Lors du premier confinement, la Compagnie Maritime d'Expertise ou COMEX a bricolé le prototype d'un dispositif permettant d'administrer un médicament sans la présence permanente de personnel médical. Les seuls fabricants de cette aide précieuse pour les services de réanimation débordés sont Chinois ou Allemands. Au plus fort de l'épidémie, ils livraient en priorité leurs clients nationaux. Ainsi, nos hôpitaux n'arrivaient plus à s'approvisionner. Grâce à une subvention, cette PME marseillaise spécialisée dans les technologies sous-marines développe aujourd'hui des pousses-seringues 100% tricolores et compétitives.Autre exemple de l'utilisation de l'aide à l'investissement, la Savonnerie de Haute Provence basée à Manosque, dans les Alpes-de-Haute-Provence. Elle vient d'obtenir une aide de 450 000 euros pour développer une nouvelle gamme de produits. L'entreprise a obtenu l'aide de l'État pour mettre au point des produits cosmétiques sans emballage. Shampooing, dentifrice, crème de jour, ... À terme, elle veut développer des formules solides pour tous les produits d'hygiène, en étant prêt au moment de la reprise économique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.