Pays-Bas, Liban, Espagne… ces pays où les mesures restrictives contre le Covid ne passent plus

par leparisien

Pour la deuxième nuit consécutive, les Pays-Bas ont été ce lundi le théâtre d’émeutes. Les opposants au couvre-feu imposé depuis le week-end dernier ont affronté les forces de l’ordre, qui a fait usage de canons à eau à Rotterdam, ainsi que dans la petite ville de Geleen (Sud), près de Maastricht. Plus de 70 personnes ont été arrêtées, selon la télévision publique néerlandaise. La veille, des émeutes similaires avaient éclaté dans plusieurs villes, menant à au moins 250 arrestations.

A Tripoli, des affrontements ont opposé les forces de sécurité libanaises à des jeunes manifestants opposés aux restrictions sanitaires. Selon un photographe de l’AFP présent sur place, des jeunes ont lancé des pierres sur les forces de sécurité qui ont utilisé gaz lacrymogènes et balles en caoutchouc pour les disperser. La Croix-Rouge libanaise a fait état de plus de 30 blessés, dont six ont été hospitalisés.

Des rassemblements ont également eu lieu samedi au Danemark et en Espagne. Ils étaient des milliers à Madrid, à protester contre les mesures restrictives du gouvernement et à dénoncer « la tromperie » d’un virus qui, selon certains, « n’existe pas ».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.