Patrimoine : au royaume du disque

par LCI

  • info

À notre arrivée, la cathédrale de métal et de béton s'éveille. Un endroit tenu secret, où avec un petit mouvement de l'imagination, nous pouvons entendre s'élever des voix. Une collection unique en Europe, celle de la maison de la Radio. Un fonds historique né des années 30 en passant par l'ère de l'ORTF jusqu'à nos jours. Des millions d'enregistrements sonores destinés à informer, à faire rêver les Français depuis des décennies devant leurs postes de radio.Même parmi les plus anciens, les disques conservés sont généralement dans un état neuf pour une qualité sonore exigée par l'antenne. Ils sont souvent introuvables sur Internet, et parfois rarissime comme ce disque du groupe Pink Floyd. "On a vendu des disques qu'on avait en double et c'est le cas de celui-ci dont l'autre exemplaire s'est vendu 10 500 euros, il y a quelques années", explique Thomas Henry, responsable des collections et des ressources documentaires.Passer la main sur une étagère, c'est lancer la ronde des souvenirs. C'est découvrir Georges Brassens frappé du seau de la censure pour une histoire de dépucelage. C'est découvrir le tout premier disque de l'histoire, une opérette de la fin du XIXe siècle. Encore un autre, imprimé de dessin appelé "picture-disc". Enfin, l'improbable exemplaire en forme d'étoile du groupe Police.Toute cette mémoire de l'édition phonographique migre quotidiennement vers la maison de la Radio au gré des besoins des émissions. Mais avant passage antenne, indispensable nettoyage professionnel de disques parfois endormis depuis des dizaines d'années. Pure découverte ou simple nostalgie, de toute façon quoi que le curieux cherche, il le trouvera ici, prêt à l'emploi aujourd'hui ou demain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.