On prend le large: "On ne peut pas attendre que les pays émergents soient un moteur de la croissance mondiale pour 2016", Thomas Vlieghe - 30/12

par BFM Business

  • info

2015 n'aura pas été une bonne année pour les marchés émergents. Plusieurs de ces acteurs majeurs du business mondialisé ont subi une fameuse douche froide. L'économie chinoise ralentit et la Russie est en récession. Tandis que le Brésil, c’est la chute sans fin avec la crise politique profonde qui secoue le pays. Seule l'Inde tire son épingle du jeu et affiche pour la première fois cette année une croissance plus dynamique que celle de la Chine. L'année s'achève sur une mauvaise nouvelle pour les émergents avec le relèvement des taux d'intérêts américains. Quel bilan 2015 sur les marchés émergents ? Et quelles perspectives pour 2016 ? - On prend le large: chaque mercredi, pleins phares sur les marchés émergents. - Avec: Thomas Vlieghe, gérant allocation d'actifs, spécialiste des émergents chez Mandarine Gestion. - Intégrale Bourse, du mercredi 30 décembre 2015, présenté par Grégoire Favet, sur BFM Business.

 
0 commentaire - On prend le large: "On ne peut pas attendre que les pays émergents soient un moteur de la croissance mondiale pour 2016", Thomas Vlieghe - 30/12
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]