Nouvelles restrictions : un coup de massue pour les Bordelais

par LCI

  • info

Sous les halles du marché des Capucins ce jeudi matin, l'ambiance est plutôt lourde. Les annonces d'Emmanuel Macron ont eu l'effet d'une douche froide sur les Bordelais. "Franchement, on ne s'y attendait pas", confie l'une d'entre eux. "Ça devient long, surtout quand on ne peut pas voir les familles qui sont loin", ajoute une autre. Un ras-le-bol général et surtout une bonne dose de fatalisme.Avec la fermeture des écoles, il va falloir à nouveau s'organiser. Un retour un an en arrière pas forcément très apprécié. "Pour les enfants et les enseignants, déjà qu'en temps normal ce n'est pas facile, là avec les masques et les cas contacts tout le monde est démotivé", se plaint un passant. Et puis dans quelques jours, les habitants devront à nouveau se confiner avec une autorisation de circuler à dix kilomètres maximum autour de chez-soi. "La liberté de déplacement, c'est quelque chose d'important pour moi", lance un Bordelais. Par ailleurs, le plus dur, c'est sans doute le fait de ne pas pouvoir se projeter.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.