Noureddine, blessé dans l'assaut du Raid, gardé à vue et menacé d'expulsion

par Le Parisien

Deux semaines après l’assaut antiterroriste mené par le Raid dans un immeuble du centre ville de Saint-Denis, Noureddine T. a toujours peur d’ouvrir une fenêtre. Ce sans-papier marocain de 31 ans dormait avec deux amis dans son appartement du 4e étage de la rue du Corbillon, juste au-dessus de celui d’Abdelhamid Abaaoud et de ses complices, quand les premières explosions ont retenti. Il a été touché au bras par un tir de sniper en ouvrant sa fenêtre, avant d’être arrêté et placé en garde à vue. Soupçonné d’être lié aux terroristes, il a finalement été mis hors de cause...pour être placé en centre de rétention à Vincennes. Sorti la semaine dernière mais toujours sous le coup d’un obligation de quitter le territoire (OQTF), Noureddine vit actuellement dans un hôtel de Saint-Denis.

http://www.leparisien.fr/#xtor=AL-1481423430

Vos réactions doivent respecter nos CGU.