Mourmelon: le suspect “a laissé son ADN sur les lieux du crime”, a affirmé le procureur de la République de Reims

par BFMTV

Après le meurtre de Kévin, un adolescent de 17 ans, à Mourmelon-le-Grand (Marne), deux adolescents de sa connaissance ont été mis en examen pour assassinat. “Les éléments d’aveux ont été corroborés par un certain nombre d’éléments matériels, d’éléments génétiques du jeune homme qui a reconnu son passage à l’acte, a affirmé Matthieu Bourrette, procureur de la République de Reims, au micro de BFMTV. Nous avons retrouvé à son domicile, dans sa chambre, les vêtements ensanglantés, l'arme du crime, et sur place, sur les lieux du crime, son ADN.”

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.