Mots de passe : plus c’est long, plus c’est sûr

par LCI

  • info

Au moment de se connecter sur son ordinateur, Youri Lalo, fervent internaute, est systématiquement confronté au syndrome de la page blanche. “Vous voyez, mot de passe oublié”. Quelques minutes de gymnastique cérébrale plus tard, comme beaucoup d’entre nous, il doit appuyer sur le bouton “Mot de passe oublié ?”. “Le gros problème c’est qu’actuellement il y a également les mots de passe sur chaque site. Je me mélange avec tous mes mots de passe, je ne peux pas me connecter sur ces sites”, explique-t-il. Majuscules, caractères spéciaux, chiffres, face à des mots de passe toujours aussi complexes, il faudrait faire travailler sa mémoire. À moins d’avoir quelques cachettes pour y glisser des anti-sèches, sinon c’est prendre le risque de se faire pirater. Qu’avez-vous choisi ? “Des majuscules, des minuscules, des chiffres et des signes”, nous confie une dame. “Mon mot de passe, c’est plutôt six, sept caractères avec un chiffre, mais j’évite les majuscules et caractères spéciaux parce que j’ai tendance à les oublier”, affirme un passant. Mais pourquoi tant de sécurité ? Y-a-t-il vraiment un risque si notre mot de passe est trop simple ? Pour en avoir le cœur net, notre équipe a décidé de faire le test. Elle a donc pris rendez-vous chez un hacker. On va voir combien de temps il met pour trouver notre mot de passe. Pour l’occasion, notre mot de passe sera “TestTF1”. Grâce à un logiciel, en quelques secondes, notre hacker va tester des millions de combinaisons jusqu’à trouver la bonne. Que se passerait-il si notre mot de passe avait été plus long ? Selon cet expert en cybersécurité, il serait tout simplement presque inviolable. À Jonathan Farhi, directeur marketing de F-Secure France d’ajouter : “Sur ce site, on peut tester la résistance d’un mot de passe lorsque quelqu’un essaie de vous pirater. (...) On va passer de huit à douze caractères, on va rajouter des minuscules, des majuscules, des caractères spéciaux, et il faut désormais à un cybercriminel, au minimum seize ans pour pirater ce mot de passe”. S’il n’y avait donc qu’un conseil à retenir, c'est de prendre autant soin de ses mots de passe que sa brosse à dent, en changer régulièrement et surtout, ne jamais le partager.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.