Mort de Victorine : des zones d'ombre dans l'enquête

par LCI

  • info

Un homme de 25 ans est passé aux aveux et reconnaît le meurtre de Victorine. Mais il y a des zones d'ombre. L'homme continue à nier tout mobile sexuel. D'après lui, il y aurait eu une bousculade involontaire, puis une dispute. Pris de panique, dit-il, il lui aurait serré le cou, avant de déposer son corps dans le ruisseau. Une version qui ne tient pas, selon ceux qui connaissaient la jeune fille. Le pantalon de la victime a été retrouvé à proximité de son corps. L'autopsie confirme l'étranglement, puis la mort par noyade.Le suspect connaissait-il sa victime ? En tout cas, il habitait à 850 mètres de son domicile. L'homme a été mis en examen pour meurtre précédé d'une tentative de viol, et pour enlèvement ainsi que séquestration. Cette enquête n'est pas terminée. Le 4 octobre, près de 6 000 personnes avaient rendu hommage à Victorine au cours d'une marche blanche. Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 16/10/2020 présenté par Audrey Crespo-Mara sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 16 octobre 2020 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.