Mise en vente par Renault, la Fonderie de Bretagne bloquée par les salariés

par LCI

  • info

La Fonderie de Bretagne est encore bloquée ce mercredi matin. Une centaine de salariés occupe l'entrée. À l'intérieur, la production est à l'arrêt. En effet, depuis mardi, les 350 employés exigent des réponses de la direction quant à l'avenir de l'entreprise après sa mise en vente par le groupe Renault mi-mars. Faute de dialogue, sept dirigeants sont alors retenus sur le site. À 22h30, ceux-ci sont finalement invités à quitter les lieux. Les salariés, eux, restent sur place, exaspérés de la situation.À noter que Renault avait repris le site breton en 2009. Au vu de la situation, les employés se sentent trahis et inquiets quant à la possibilité d'une fermeture. "Personnellement, ça fait 20 ans que je suis là. J'ai construit ma vie autour de cette entreprise. Donc, c'est le pilier de ma famille", lance Jimmy Gaudéchoux, salarié de la Fonderie de Bretagne. Par ailleurs, aucun dirigeant n'est retourné sur le site ce mercredi matin. À Caudan (Morbihan), les salariés sont déterminés à maintenir la pression.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.