Médecin généraliste à Hazebrouck, François Moriss revient sur son geste désespéré de 2018, qu'il explique avoir eu après un appel de la caisse d'assurance maladie.

par La Voix du Nord

  • info

Le 10 mars 2018, François Moriss retournait son fusil de chasse contre lui dans son cabinet médical, à Hazebrouck. Le généraliste s’en est miraculeusement sorti : en plus du long combat qu’il mène pour se reconstruire, il en entame un nouveau, contre la caisse primaire d’assurance maladie (CPAM), à qui il demande réparation.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.