Médecin de campagne" : Thomas Lilti met en lumière un métier en voie de disparition

par morandini

Dans Médecin de campagne, le docteur Jean-Pierre Werner, campé par François Cluzet, a tout sacrifié pour assurer son métier en plein cœur de la Normandie, 24 heures sur 24, sept jours sur sept. Jusqu'au jour où il tombe malade, et doit accepter d'être secondé par Nathalie Delezia, jouée par Marianne Denicourt. " Tous les habitants, dans ce coin de campagne, peuvent compter sur Jean-Pierre, le médecin qui les ausculte, les soigne et les rassure jour et nuit, 7 jours sur 7. Malade à son tour, Jean-Pierre voit débarquer Nathalie, médecin depuis peu, venue de l’hôpital pour le seconder. Mais parviendra-t-elle à s’adapter à cette nouvelle vie et à remplacer celui qui se croyait… irremplaçable ?"

Thomas Lilti a raccroché sa blouse, il y trois ans pour réaliser des films sur l’univers de la médecine. Après son long-métrage, Hippocrate, consacré à l’histoire d’un jeune interne, l'ancien docteur revient avec "Médecin de campagne", en salles mercredi.

Quelques mots du réalisateur THOMAS LILTI

Pourquoi, après avoir réalisé HIPPOCRATE, avoir eu envie de raconter l’histoire d’un médecin de campagne ?

Avant de faire des films, j’ai été médecin. Cela m’a permis d’effectuer des remplacements en milieu rural. Ces années durant lesquelles, jeune interne, j’ai été conduit à remplacer des médecins chevronnés installés à la campagne, m’ont beaucoup nourri. Devenu réalisateur, j’ai eu naturellement envie de transformer toute cette matière emmagasinée en un film. D’un point de vue scénaristique, rien de plus romanesque que la figure du médecin de campagne.

La suite sur Morandinisanté

Vos réactions doivent respecter nos CGU.