Marseille - Le reportage surréaliste de France 2 hier dans la Cité des Marronniers tenue par les dealers qui contrôlent les accès avec des barrages

par Jeanmarcmorandini.com

Plusieurs homicides par balles ont eu lieu ces derniers mois dans la deuxième ville de France dans des cités et quartiers touchés par les trafics de drogue. Onze personnes sont officiellement mortes depuis le début de l'année dans des règlements de comptes, selon des chiffres de la préfecture de police de la mi-août.

Pour Bruno Bartocetti, président du syndicat SGP police Force ouvrière, les jeunes sont de plus en plus touchés par ce type de drames : "On est dans un triste schéma habituel. Ce jeune n'a pas dû respecter les règles qui sont les leurs et il s'est fait descendre ou alors il y a une occupation du terrain par ces dealers qui veulent récupérer ce réseau ou cette cité.

Il y a des règlements de compte suite à des dénonciations également. C'est encore flou ce matin, je ne peux pas donner de précisions mais ça tourne autour de ce sujet là. Je pense que la présence policière peut déranger ces dealers, c'est sûr ça va déplacer le problème mais ça ne sera pas inutile non plus."

Le ministre de l'intérieur Gérald Darmanin a d'ailleurs promis l'arrivée de 300 policiers en renfort dès la rentrée pour lutter contre ce fléau. Le ministre était présent ce mercredi à Marseille, dans un commissariat du 8eme arrondissement pour montrer son intention de lutter contre le trafic de stupéfiants.

Hier soir France 2 a diffusé un reportage surréaliste dans la cité des Marronniers. Les lieux sont tenus par les trafiquants de drogue et des jeunes de 14 ou 15 ans qui assurent l'accès à la cité. Les journalistes de la chaîne vont d'ailleurs se voir interdire l'accès à ces immeubles.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.