Marseille - Grosse colère après le carnaval qui s'est déroulé hier en plein centre ville avec des milliers de personnes non masquées et collées les unes aux autres

par morandini

Plusieurs milliers de personnes, quasiment toutes jeunes et non masquées, ont défié, dimanche 21 mars à Marseille, les restrictions sanitaires contre le Covid-19 pour un carnaval non autorisé qualifié d’« exutoire » mais jugé totalement « irresponsable » par la police. Environ 6 500 personnes ont défilé, selon la préfecture de police des Bouches-du-Rhône. Vêtues de manière colorée, elles ont dansé en écoutant de la musique dans l’après-midi à deux pas de la Canebière, a constaté une journaliste de l’Agence France-Presse

« Je suis en colère. L’attitude égoïste de quelques irresponsables est inacceptable. Rien ne justifie qu’on détruise les efforts collectifs pour endiguer le virus », a réagi sur Twitter le maire de Marseille, Benoît Payan, en demandant également que ceux qui ont commis des dégradations répondent devant la justice.

La présidente Les Républicains (LR) de la métropole Aix-Marseille-Provence, Martine Vassal, s’est dite « scandalisée », le président (LR) de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Renaud Muselier, fustigeant « l’inconscience » des participants. « L’irresponsabilité, les violences et les dégradations commises par les participants sont injustifiables », a condamné la préfète de police Frédérique Camilleri.

Vers 18 h 30, les forces de l’ordre sont intervenues sur le Vieux-Port pour disperser ce rassemblement, a constaté une journaliste de l’AFP. En 2020, le carnaval de la Plaine avait été annulé en raison du premier confinement pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

Marseille n’est pas concernée par les nouvelles restrictions entrées en vigueur samedi pour au moins quatre semaines dans seize départements (les huit d’Ile-de-France, les cinq des Hauts-de-France, la Seine-Maritime, l’Eure et les Alpes-Maritimes). Mais les restrictions habituelles pour lutter contre la propagation du Covid-19 s’y appliquent, dont la limitation des rassemblements et le port du masque.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.