Marrakech : Juliette Binoche et Master class

par euronews-fr

Après Sharon Stone, c'était au tour de la comédienne française, Juliette Binoche, de recevoir, samedi soir, L'étoile d'or du Festival international du film de Marrakech. Juliette Binoche : «C'est un pays spécial parce que ma famille a vécu ici pendant 15 ans, et j'ai entendu parler du Maroc pendant de nombreuses années, donc être ici au Maroc, venir pour cet hommage ça me touche énormément. »Juliette Binoche détentrice d'un César et d'un Oscar, l'actrice avait remporté les Prix d'Interprétation des Festivals de Cannes, Venise et Berlin. Sa carrière est émaillée de 50 films dont Rendez-vous, d'André Téchiné (1985), Les Amants du Pont-Neuf, de Leos Carax (1991), Trois couleurs : Bleu, de Krzysztof Kieslowski (1993), Le Patient anglais, d'Anthony Minghella (1996) et Copie Conforme, d'Abbas Kiarostami Kawtar Wakil, euronews : "Les master class sont devenues un rendez-vous incontournable du Festival et attirent l'attention de cinéastes invités à la manifestation ,ainsi que les étudiants des écoles cinématographiques. Pour profiter de l'expérience des géants du septième art, des leçons seront l'occasion de partager des idées de créations et des moments d'exception avec les plus grands réalisateurs du monde tels que l américain James Gray et le français Bruno Dumont".James Gray était déjà venu à Marrakech en 2012 en tant que membre du jury du festival. Il est de retour cette année pour une master class : "C'est difficile pour moi de donner un conseil ou quelque chose comme ça. Désormais la seule chose dont je vais parler c'est qu'ils doivent faire des films personnels, qu'ils doivent se mettre dans les films. En ce qui concerne l'état du cinéma et bien je pense que dans le monde il est plutôt bon. Je crois que le cinéma américain a quelques soucis, mais dans le monde entier c'est plutôt bien. Le problème en fait vient plus de la distribution que des réalisateurs. On a beaucoup de bons réalisateurs, je ne sais pas si on a de bons distributeurs. Je suis ici parce que j...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.