Marche des sans-papiers à Beauvais, le maire de Breteuil refuse de les héberger

par Oise Hebdo

  • info

Ils sont partis à pied de Lille, 16 marcheurs sans papiers, des militants CGT avec le camion de l'UD de Roubaix et deux demandeurs d'emploi. En arrivant à Beauvais, ce lundi 12 octobre vers 17h30, ils étaient une petite cinquantaine dans le cortège avenue Marcel Dassault, rejoint par des membres de Solidarité migrants Oise et des militants communistes locaux. Ils avaient déjà plus de 235 km au compteur. Seul hic sur ce parcours, leur mésanventure à Breteuil où ils n'ont pas eu le droit de séjourner. Ils ont du aller dormir à Ailly-sur-Noye. Après Mouy, ils seront après mercredi à Montataire puis direction Sarcelle. Les organisateurs de la marche, qui doivent ensuite rallier Paris le 17 octobre, où ils convergeront vers l'Elysée avec trois autres marches partis des quatre coins de la France, réclament au président de la République la régularisation des sans-papiers, la fermeture des centres de rétention administrative et un logement pour tous.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.