Manuel Valls annonce qu'il va porter plainte contre Nolan, 18 ans, qui lui a donné une gifle

par Jeanmarcmorandini.com

Un jeune homme a giflé mardi Manuel Valls, candidat à la primaire initiée par le PS, lors d'un déplacement de l'ex-Premier ministre dans la petite ville de Lamballe (Côtes-d'Armor), à une vingtaine de kilomètres de Saint-Brieuc.

En sortant de la mairie, Manuel Valls s'est prêté à un traditionnel échange de poignées de main.

C'est alors qu'un jeune homme aux cheveux bouclés lui a tendu la main, une invitation qu'il a soudain transformée en gifle, tout en criant: "Ici, c'est la Bretagne".

L'ancien Premier ministre a tenté d'esquiver et le jeune homme n'a pu que le toucher légèrement au visage. Un membre du service de sécurité a aussitôt plaqué au sol le jeune homme.

Peu après, Manuel Valls, détendu, a réagi à l'incident devant la presse: "Je ne suis pas venu parler de moi. Il y a toujours des individus qui veulent empêcher la démocratie de s'exprimer", a-t-il dit.

Et d'ajouter: "Il y a ceux qui contestent la démocratie et ceux qui l'incarnent comme les hommes politiques. La démocratie ne peut pas être la violence."

"Rien, et surtout pas la violence, ne m'empêchera d'aller vers les Français. Je suis déterminé à leur parler et à faire gagner la gauche", a ajouté un peu plus tard M. Valls sur Twitter.

Dans le train qui le ramenait à Paris, le candidat a toutefois dit qu'il porterait plainte contre son agresseur pour "ne pas laisser passer un acte de violence".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.