Manque d’assesseurs pour les élections : des étudiants recrutés à Besançon

par LCI

  • info

C'est une première leçon pour Justine et Edwige. Elle se déroule dans un bureau de vote qui sera bientôt leur lieu de travail. En effet, ces deux étudiantes seront assesseurs pour les élections départementales et régionales. Un travail qui sera payé 175 euros brut la journée. "On a besoin d'argent même pour les études", lance Justine Janin. "C'est compliqué maintenant en période de Covid de trouver un job", rajoute Edwige Groult.Embaucher 220 étudiants, c'est la dernière solution trouvée par la mairie de Besançon (Doubs). Avec le report des élections et les mesures sanitaires contraignantes, trouver des bénévoles est devenu un vrai casse-tête. "Avec la proximité de la fin juin et les débuts de vacances, des gens habituellement là sont partis. Avec le double scrutin, cette fois-ci, on avait de grosses difficultés", explique Franck Desgeorges, chargé de l'organisation du vote à la ville de Besançon. Pourtant depuis 2014, il n'est plus possible de rémunérer les assesseurs. Mais pour y parvenir, la maire de Besançon s'appuie sur une jurisprudence mise en place par d'autres villes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.