Manifestations contre les exécutions controversées en Indonésie

par euronews-fr

À Sydney, des centaines de personnes se sont réunies ce mardi dans l'espoir que leur appel sera entendu et que le président indonésien fera preuve de clémence à l'égard des deux Australiens Andrew Chan et Myuran Sukumaran qui devaient être exécutés tout comme que sept autres détenus condamnés à mort pour trafic de drogue en Indonésie (quatre Nigérians, un Brésilien, un Indonésien et une Philippine).

Les autorités australiennes ont estimé une nouvelle fois que des allégations selon lesquelles les juges auraient réclamé des sommes d'argent pour ne pas prononcer la peine de mort, remettaient en question l'intégrité de la procédure.

Un recours devant la cour constitutionnelle présenté notamment par les avocats des deux Australiens condamnés à mort doit également et normalement être étudié le 12 mai. Malgré ce recours, la date d'exécution n'a pas été repoussée.

Par ailleurs, aux Philippines, le boxeur Manny Pacquiao a lancé à la télévision un appel au président indonésien pour qu'il a

Vos réactions doivent respecter nos CGU.