Mais où est passé l'imam Hassan Iquioussen introuvable à son domicile et désormais recherché par toutes les polices de France ?

par Jeanmarcmorandini.com

L'imam Hassan Iquioussen est inscrit au FPR, le fichier des personnes recherchées, mais ni sa famille, ni son avocate ne précisent sa localisation, indique France Bleu Nord. Mardi, Gérald Darmanin a assuré qu'il "sera expulsé du territoire national dès son interpellation". Proche des Frères musulmans l'imam "sera placé en centre de rétention administrative et nous continuerons nos actions contre les discours séparatistes", a ajouté le ministre de l'Intérieur.

Dans son arrêté d'expulsion, le ministère reprochait notamment à l'imam « un discours à teneur antisémite particulièrement virulent » et de prôner la « soumission » des femmes « au profit des hommes » et dénonçait également l'encouragement « au séparatisme » et le « mépris de certaines valeurs républicaines telles que la laïcité et le fonctionnement démocratique de la société française ».

Gérald Darmanin indiquait également début août que le prêcheur était fiché S par la DGSI « depuis dix-huit mois ».

Son avocate, maître Lucie Simon, dénonce à franceinfo "des interférences extérieures dans ce dossier, une pression sans précédent de l'exécutif sur le judiciaire". Selon elle, la décision du Conseil d'État "relance véritablement le débat sur l'indépendance" de la plus haute juridiction. Elle y voit "un terrible précédent sur le droit des étrangers" car "ce que disent les juges, c'est qu'un homme né en France peut, du jour au lendemain, être expulsé du territoire français pour des propos." Elle pointe "une procédure totalement disproportionnée" pour des propos "parfois anciens, parfois récents", mais qui, selon elle, "ne sont pas des appels à la violence".

De son côté Anne-Lise Dufour-Tonini, la maire PS de Lourches, craint les conséquences de cette affaire : "Cela fait de la publicité et j'espère que chaque fois que l'on cite son nom, il n'y a pas de nouveaux gamins qui se retrouvent devant ses vidéos, à l'écouter !"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.