Lionel, rescapé du Bataclan : "Je me suis dit : ça y est, je vais mourir"

par Le Parisien

Nous avons rencontré un rescapé du Bataclan qui souhaite garder l'anonymat.Il fait le récit des 3 heures effroyables passées enfermés avec d'autres spectateurs dans une loge alors que la salle de spectacle était assiégée par 4 hommes armés. Les terroristes ont tenté d'ouvrir leur porte, en vain, les rescapés avaient placé un canapé et des frigidaires pour bloquer l'accès. De leur refuge ils vont tout entendre, les tirs des terroristes, les déflagrations lorsque les kamikazes se feront exploser, les grenades assourdissantes de la BRI... Après l'assaut final, ils refuseront dans un premier temps d'ouvrir la porte aux forces de police.

http://www.leparisien.fr/#xtor=AL-1481423430

Vos réactions doivent respecter nos CGU.