Levothyrox : la justice se prononce sur le "défaut d'information" de Merck

par CNEWS

La justice civile se prononce mardi à Lyon sur un « défaut d'information » du laboratoire Merck autour du changement de formule de son Levothyrox que souhaitent faire reconnaître plus de 4.000 malades de la thyroïde.

Cette décision sera une « première étape », prévient l'une des victimes, Béatrice Benzama, 54 ans, qui a dit à l'AFP avoir passé « neuf mois couchée » après les modifications d'excipients apportées à ce médicament.

Mise sur le marché au printemps 2017, une nouvelle formule du Levothyrox, prescrit contre l'hypothyroïdie et fabriqué par le laboratoire Merck, a été incriminée, entre mars 2017 et avril 2018, par quelque 31.000 patients victimes d'effets secondaires (fatigue, maux de tête, insomnies, vertiges, etc.).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.