Les vols de chiens se multiplient à Londres

par LCI

  • info

Née et achetée il y a un an, Nala était confié quelques heures par semaine à une promeneuse de chien professionnelle. C'est lors d'une de ses balades qu'elle a disparu. "Ils la suivaient, elle a déposé le chien, elle avait laissé les clés dans la voiture... Ils ont volé la voiture, puis l'ont abandonnée. Ils ont pris le chien et sont partis avec une autre voiture", poursuit la propriétaire.Nala n'a pas été retrouvée, malgré la récompense de 3 50 euros désormais proposée. Pas de statistique de police, mais les associations estiment que les vols de chiens ont doublé, voire triplé en un an, avec des modes opératoires parfois violents. "Il y a quelques cas récemment où des gens étaient braqués à l'arme blanche. Nous avons constaté aussi des violations de domiciles et des propriétés cambriolées spécifiquement pour voler des chiots", explique Wayne May.Ce fidèle compagnon est devenu le meilleur ami de l'homme confiné, l'objet de toutes les dérives. La demande pour les chiens et les chiots s'est envolée avec le confinement, et avec elle les prix : entre 1 000 et plus de 4 000 euros sur un site de revente entre particuliers. De l'argent facile, des sanctions légères et rarement appliquées, ces vols attirent des réseaux organisés.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.