Les tests PCR pratiqués en France permettent-ils de détecter le variant anglais du Covid-19 ?

par LCI

  • info

Une rumeur circule depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. "En France, on ne voit pas beaucoup de Covid positifs avec le nouveau variant, parce que seuls 30% des laboratoires français ont les tests PCR capables de le détecter". Selon le syndicat des biologistes et l'Institut Pasteur, sur 124 tests PCR autorisés actuellement dans l'Hexagone, 30% des laboratoires utilisent la marque Thermo Fisher Scientific. Ce modèle est sensible à un gène du virus présent dans le variant anglais. C'est donc un indice pour ensuite analyser l'échantillon. Mais, il ne faut pas tout confondre. C'est ce que précise Vincent Enouf, directeur adjoint du Centre national de référence des virus respiratoires de l'Institut Pasteur. Son équipe référence le virus dans ce centre médical. "Le rôle d'un test PCR aujourd'hui est de dépister le Covid-19, quelle que soit sa forme. Le test dit si une personne est malade. Mais il ne dit pas s'il s'agit de tel ou tel variant". Pour détecter la présence des variants sur le territoire, il faut passer par la technique de séquençage. C'est l'étape d'après. Les chercheurs récupèrent les échantillons positifs. Et en laboratoire, ils vont analyser l'ADN du virus pour savoir s'il s'agit du variant anglais ou d'une autre souche. En fait, le séquençage aide surtout les chercheurs dans la surveillance de l'épidémie pour savoir par exemple à quel point ce variant circule sur le territoire ou si les mesures sont adaptées. Mais, cela n'a rien à voir avec le dépistage des malades. Que vous ayez le variant anglais, sud-africain, espagnol ou autre, le test sera positif.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.