Les taxes Trump sur les exportations de vins et cognac français entrent en vigueur

par LCI

  • info

Entre les Etats-Unis et la France, la vengeance n'est pas un plat qui se mange froid, mais qui se boit frais ou tempéré. Le bras de fer diplomatique qui oppose les deux pays a fait une nouvelle victime. À partir de demain, Anthony Hudry directeur commercial export au château Puech-haut Saint-Drézéry (Hérault), devra payer 25% de frais de douane pour envoyer ses bouteilles de l'autre côté de l'Atlantique. "Aujourd'hui encore, aux Etats-Unis, elle vaut 20 dollars consommateurs. Demain, elle va valoir à peu près 30 dollars", déplore le producteur de vin. Une augmentation du prix qui risque bien sûr de freiner les clients. À l'échelle nationale, les pertes pourraient atteindre le milliard d'euros pour les viticulteurs français. Car désormais, trois nouvelles catégories sont concernées par ces taxes américaines : les spiritueux, le vin en vrac, et les vins de plus de 14° jusqu'alors épargnés. Pour Jean Pasquet, producteur de cognac "Cognac Pasquet", cette mesure va se traduire par un ralentissement de son activité. Le manque à gagner s'annonce conséquent. Avec 85 millions de bouteilles exportés aux États-Unis l'an dernier, la filière du Cognac risque de perdre son principal client. "C'est 60 000 emplois directs ou indirects, c'est trois milliards d'euros de revenus pour la région", affirme Raphaël Delpech, président du bureau national interprofessionnel du cognac (BNIC).Pourtant, l'arrivée de Joe Biden à la Maison Blanche ne risque pas de changer la situation. Dans son programme, il n'a pas précisé vouloir modifier les taxes appliquées sur les produits français.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.