Les prospectus publicitaires à l’amende : comment ils sont encadrés depuis le 1er janvier

par LCI

  • info

Vous en recevez jusqu'à 60 par mois dans votre boîte aux lettres et parfois même sur votre voiture, des prospectus qui ne sont pas toujours très attendus. Pour éviter le gaspillage, une loi vient d'être mise en place. Accrocher un flyer sur un véhicule est désormais interdit. Et si de la publicité se retrouve dans votre boîte aux lettres sans votre accord, le distributeur risque une amende de 1 500 euros.Martine Riac distribue 1 300 prospectus chaque jour. Désormais, elle doit redoubler de vigilance. 22% des Français refusent la publicité grâce à l'autocollant "stop pub". Une question de choix, mais aussi de respect de l'environnement. Une association en propose depuis dix ans. "Augmenter le niveau de l'amende possible, ça permet de mettre un peu plus la pression sur les gens qui distribuent la publicité (...) Nous, on en distribue à peu près 2 500 par an. Et on a fait le calcul, ça permet d'économiser à peu près 620 tonnes de déchets", explique Nicolas Cattin, chargé de mission à l'Agence Locale de l'Énergie et du Climat (ALEC) Montpellier Métropole (Hérault).Mais réduire la publicité, c'est aussi réduire l'activité de tout un secteur. Les imprimeurs en voient déjà les conséquences. "Des clients perdus, des clients qui communiquent différemment, dématérialisent les documents. À l'arrivée, c'est une perte de chiffre d'affaires et des clients nouveaux à trouver", confie Christian Caizergues, gérant d'un centre d'impression.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.