Les producteurs de Roquefort rouges de colère contre le Nustricore

par LCI

  • info

Du lait cru et du sel, ces deux ingrédients suffisent pour créer l'un des symboles de la gastronomie française reconnaissable entre tous : le Roquefort. Pourtant, il est aujourd'hui dans la ligne de mire de la Commission européenne à cause de l'étiquette Nutriscore. Cette dernière juge la qualité nutritionnelle des aliments. Sur une échelle de A, très bon pour la santé, à E, mauvais pour l'organisme, le Roquefort obtient la très mauvaise note de E. Une aberration pour les producteurs.Pour le moment, l'étiquette est affichée sur les produits industriels. Mais la Commission européenne pourrait étendre dès 2022 l'étiquetage sur tous les produits locaux. Dans les rues de Villefranche-de-Panat (Aveyron) ce mardi matin, une chose est sûre, cette étiquette ne va pas empêcher de manger du Roquefort. "On peut le mettre dans une crèmerie avec des tas de fromages, quand je verrai le Roquefort, c'est lui que je mangerai", lance une passante. A noter que 16 000 tonnes de Roquefort sont produites chaque année dans le pays et un quart est exporté à l'étranger.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.