Les partis pris : Napoléon, un risque pour Macron, le divorce, un truc de riches, et Madrid, laboratoire européen

par LCI

  • info

"Commémorer n'est pas célébrer", affirme l'Élysée. Mais une cérémonie aura bien lieu. 200 ans après le décès de Napoléon Ier, le 5 mai 1821, l'ancien empereur à l'histoire controversée sera au cœur des commémorations prévues ce mercredi à Paris. Le président de la République doit marquer le bicentenaire de sa mort avec un discours prononcé dans l'après-midi. Pour Arlette Chabot, commémorer Napoléon représente un risque pour Emmanuel Macron. Le milliardaire américain Bill Gates, cofondateur de Microsoft, et sa femme Melinda Gates ont annoncé ce lundi leur divorce après 27 ans de mariage. Engagé dans la lutte contre la pauvreté et les maladies depuis 20 ans, ils affirment qu'ils continueraient à "travailler ensemble" au sein de leur fondation mais qu'ils ne pensaient "plus pouvoir évoluer ensemble en tant que couple". Pour Pascal Perri, le divorce est un truc de riches ! Abnousse Shalmani nous emmène ce soir à Madrid en Espagne où se tient ce mardi un scrutin local aux allures de test national. Les Madrilènes sont appelés aux urnes pour renouveler son Assemblée. Et la présidente sortante, la conservatrice Isabel Díaz Ayuso, est donnée gagnante dans les sondages. Elle a fait le choix osé de maintenir une vie à peu près normale alors que tout le reste du pays était confiné. Un cas presque unique en Europe.Du lundi au vendredi, à partir de 18h, David Pujadas apporte toute son expertise pour analyser l'actualité du jour avec pédagogie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.