Les partis pris : Marine Le Pen, l'impôt Covid, et cette polémique au Qatar

par LCI

  • info

Lors de leur débat télévisé jeudi soir, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a accusé à plusieurs reprises la présidente du RN et candidate à l'Elysée de "molle", contre l'islamisme notamment. L'ancien ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, lui, a déclaré que Marine Le Pen était une ennemie de la République. Comme on ne sait plus qualifier le leader du RN, notamment au pouvoir, est-ce qu'elle est molle ou est-ce qu'elle est une ennemie de la République, on dit un peu n'importe quoi juge Jean-Michel Apathie. Le dernier excédent public en France remonte en 1974. Il n'y a eu que des déficits publics depuis. En 2020, on a un déficit de l'ordre de 250 milliards d'euros. Cela représente 10% de notre PIB. Conséquence : la dette publique augmente. Elle atteint 125% de notre PIB. Cette dette, il faut la financer. Il n'y a que deux grands moyens, soit avec une croissance très forte, soit avec une augmentation des impôts nous alarme Marc Touati. Les images de la cérémonie de remise des prix de la Coupe du monde des clubs au Qatar ont créé le tollé ce lundi. Internautes anonymes, élus locaux et personnalités se sont offusqués face au comportement jugé sexiste du cheikh Joaan bin Hamad Al Thani. Filmées après la finale de la Coupe du monde des clubs à Doha, les images montrent ce membre de la famille royale féliciter les arbitres masculins qui défilent devant lui en entrechoquant les poings. Un geste qu'il ne reproduit pas avec les deux arbitres féminins. Pour Abnousse Shalmani, le féminisme a piscine. Du lundi au vendredi, à partir de 18h, David Pujadas, remplacé ce soir par Amélie Carrouer, apporte toute son expertise pour analyser l'actualité du jour avec pédagogie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.