Les ostréiculteurs gardent espoir pour les fêtes de fin d'année

par LCI

  • info

Guy Lecourtois, ostréiculteur à Grandcamp-Maisy (Calvados), est désœuvré. Même si sa production est belle, tous ses clients, principalement des grossistes, sont fermés à cause du confinement. Il ne peut pas mettre ses cinq employés au chômage partiel, car il faut s'occuper des huîtres tous les jours. Guy ne touche donc aucune aide du gouvernement.Stéphanie Lefèvre, ostréicultrice à Saint-Vaast-la-Hougue (Manche), a perdu plus de 60% de son chiffre d'affaires depuis la fermeture des restaurants. La situation sanitaire ne lui permet pas de faire son commerce et de préparer Noël en toute sérénité. Pourtant, les fêtes de fin d'année représentent parfois la moitié des ventes des exploitations. Les professionnels sont prêts pour la fin de l'année et attendent de pouvoir retravailler normalement. D'ailleurs, le président du comité régional espère être entendu par l'État afin que toute la filière ne vacille pas. Il souhaite avoir une possibilité de crédit à long terme et des exonérations de charges sociales pendant quelques mois.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.