Les mortiers d’artifice seront-ils bientôt interdits à la vente ?

par LCI

  • info

Les tirs au mortier d'artifice sur des véhicules de police sont devenus un procédé presque banal. Ces engins explosifs dangereux sont souvent disponibles sur internet. Les plus courants d'entre eux, comme les fusées à risque moyen qui sont classées F3, sont interdits à la vente au moins de 18 ans. Les plus dangereux, qui ont une très longue portée et classés F4, sont réservés aux professionnels. Cette réglementation est rarement respectée, sans doute parce que la sanction est insuffisante.Selon Linda Kebbab, la déléguée nationale du Syndicat Unité SGP Police-FO, "il faut que la réponse pénale soit significative". Les mortiers les plus dangereux sont souvent en vente libre sur internet, sans aucun contrôle. Une proposition de loi, visant à durcir la législation sur la vente de ces produits, va être examinée. Elle prévoit de doubler les peines pour les ventes en lignes. Jusqu'à 15 000 euros d'amende et un an de prison. Une sanction dissuasive à priori, mais qui sera difficile à appliquer aux revendeurs situés à l'étranger.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.