Les immigrés clandestins de Ceuta et Melilla

par INA catalogue

  • info

Après les vagues d'immigration clandestines massives des enclaves de Ceuta et Melilla, nouvelle tentative la nuit dernière de passage en masse de clandestins, mais elle a été repoussé par les gardes frontière marocains à coups de fusil. 6 africains sont morts par balle, ou piétiné. D'autres ont réussi il y a deux jours à entrer dans l'enclave espagnole de Melilla. Ils sont maintenant hébergés dans des tentes, le centre de séjour temporaire désormais saturé. Face à cet afflux, le gouvernement espagnol vient de prendre une mesure sans précédent. José Luis Zapatero a annoncé qu'il allait renvoyer un groupe 70 illégaux au Maroc. Il s'appui sur un accord bilatéral signé avec le Maroc en 1992 mais jamais vraiment appliqué. Dans l'autre enclave espagnole de Ceuta, un groupe est arrivé la semaine dernière, après s'être présenté à la police ils sont accueillis dans un centre où ils recoivent des soins et un laisser passer provisoire. La surveillance de la frontière est renforcée. Pour la première fois des soldats de l'armée de terre patrouillent aux cotés de soldats de l'armée civile espagnole. La construction d'une troisième cloture est même envisagée. Les autorités marocaines, habituellement peu regardantes, on quant à elles arrêté 400 marocains ces derniers jours.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.