Les îles de l’Atlantique : cap sur Aix

par LCI

  • info

Chaque matin au lever du jour, c'est un peu l'effervescence à l'embarcadaire pour l'Île d'Aix. Eric, l'unique épicier de l'île, ne doit rie oublier sur le quai. Environ 20 minutes de traversée sépare l'Île d'Aix du continent. Et si l'été, les touristes débarquent par millier chaque jour, seulement une centaine d'habitants y vivent à l'année. Sur ce croissant de terre de trois kilomètres de long par 600 mètres de large, les mois d'hiver peuvent paraître un peu rude. Mais entre la pêche et la chasse, Jean-Pierre Flassch trouve toujours à s'occuper. Et puisqu'il n'y a pas de voiture sur l'île, c'est toujours à vélo que le retraité de 81 ans part se balader. En cette saison, Jean-Pierre a la fôrêt pour lui tout seul. Cet espace vert il le connaît comme sa poche. Ce retraité raconte que ses arrières grands-parents se sont installés sur l'île dans les années 1860. Comme Jean-Pierre, les Aixois sont très attachés à leur bout de terre. Vinciane Delteil-Valade, propriétaire de chevaux, elle, a rangé les calèches avec lesquelles elle promène les touristes durant les beaux jours. Elle profite du calme pour prendre soin de sa nouvelle recrue Venise.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.