Les chants marins au patrimoine immatériel de l'Unesco ?

par LCI

  • info

Chanter au large de Fécamp (Seine-Maritime), ce groupe de passionnés s'en donne à cœur joie, comme les marins avant eux, pour oublier les durs labeurs de la pêche. Au-delà de la signification des paroles, c'est le partage qui caractérise les chants marins.Durant 500 ans, l'économie maritime, notamment la pêche à la morue, a fait vivre la moitié de l'Europe. Les chants marins sont l'héritage de plusieurs générations. Malheureusement, au fil du temps, ils se font oublier. Pour préserver l'histoire des pêcheurs, les passionnés s'enregistrent pour créer des recueils. "On a fait des recherches et on a retrouvé les mélodies. Et là, on est en train de chanter des chansons qu'on a apprises dans des cahiers", explique Michel Colleu, coordinateur.Pour s'en assurer, Michel souhaite faire entrer les chants marins au patrimoine immatériel de l'Unesco. Le dossier sera déposé en 2022. En attendant cette reconnaissance, les passionnés continueront de les interpréter. L'exemple même de ce que l'on appelle un "patrimoine vivant".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.