Les Brésiliens manifestent contre la réforme du travail

par euronews-fr

Des incidents avec des groupes de manifestants ont marqué vendredi la journée de mobilisation contre les mesures d’austérité du gouvernement brésilien, qui était cependant moins suivie que prévu, un répit pour le président Michel Temer. Les principaux syndicats avaient dans un premier temps lancé un appel à la grève générale pour vendredi, finalement annulé il y a une semaine, en raison de la faible adhésion à ce mouvement. Contrairement à la dernière grande journée de mobilisation, le 28 avril, les transports en commun fonctionnaient normalement dans la plupart des grandes villes du pays. La circulation a néanmoins été perturbée vendredi matin par des manifestants qui avaient placé des barricades pour bloquer des routes, notamment à Rio de Janeiro, où des incidents entre policiers et manifestants se sont prolongés jusque dans la nuit. Des pneus ont été brûlés sur les principales voies d’accès à la ville, provoquant des embouteillages monstre atteignant 70 km à l’heure de pointe, selon le site d’informations G1. À Sao Paulo, capitale économique du pays, un groupe d’une vingtaine de personnes a installé des barricades pour bloquer une route du centre-ville, avant d‘être dispersé par les forces de l’ordre à l’aide de grenades assourdissantes, a constaté un journaliste de l’AFPTV. D’autres manifestations étaient prévues dans l’après-midi dans les rues des principales villes du pays. “Les grèves et manifestations sont les moyens que nous utilisons pour faire pression afin de pouvoir négocier sérieusement avec le gouvernement”, a déclaré Carlos Gonçalves, secrétaire général du syndicat Força Sindical. Les manifestants protestent contre deux mesures phares du président Temer: la réforme des retraites et la libéralisation du marché du travail, qui doit être votée prochainement au Sénat. La politique du gouvernement pour tenter de sortir le pays de la récession a été un peu confortée vendredi par l’annonce d’une baisse du chômage pour le deuxième mois consécutif, après...

 
0 commentaire - Les Brésiliens manifestent contre la réforme du travail
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]