Le Sud-Ouest retrouve ses courses landaises

par LCI

  • info

L’hymne de lancement, les arènes de Garlin et le public l’attendaient, impatients de retrouver enfin l’ambiance des courses landaises. "C’est avec joie aujourd’hui qu’on les retrouve, avec le beau temps, l’ambiance, la musique et tout ce qui entraîne la course landaise" ; "la course landaise fait partie de toute la Gascogne (…), c’est une fête", lancent certains.Une fête qui, à cause du Covid, n’a pas eu lieu depuis 18 mois. Un an et demi durant lesquels écarteurs et sauteurs sont restés loin des pistes, privés de compétition et de leur passion. "Les sensations sont bonnes (…) il y a du monde dans les arènes, ça fait plaisir", affirme Cyril Dunouau, écarteur. "Pendant deux heures de temps, on ne pense plus à rien. On est là pour faire plaisir au public", confie à son tour Christophe Dussau, chef de cuadrilla.Mais cette reprise, la Fédération de la course landaise l’a longuement préparée. Pas question d’oublier le protocole sanitaire : buvette fermée, masque obligatoire, et comme pour tous les spectacles de plein air assis, une jauge limitée. Cette tradition existe en Gascogne depuis le Moyen Âge et compte bien battre son plein tout l’été.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.