Le signalement des contrôleurs dans les transports bientôt sanctionné?

par BFMTV

Le texte de loi sur la pénalisation du signalement de contrôleurs dans les transports en commun doit être voté aujourd'hui. Le simple fait d'alerter sur la présence pourrait coûter deux mois de prison et 3750 euros d'amende. Selon les députés et sénateurs à l'origine du projet, le coût de la fraude pour les sociétés de transport public s'élève à 336 millions d'euros. A Lyon par exemple, les 10% de fraudes représentent une perte de 10 millions d'euros par an, soit le prix d'une rame de métro.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.