Le projet de loi Santé présenté en conseil des Ministres

par CNEWS

Agnès Buzyn présente ce mercredi 13 février les 23 articles de son projet de loi Santé en conseil des Ministres.

La ministre de la Santé souhaite d’abord établir de nouvelles règles pour la formation des médecins.

Le fameux numerus clausus limitant le nombre de places en deuxième année d’études de médecine va être supprimé. Elle espère ainsi augmenter de 20% le nombre de médecins formés et pallier la problématique des déserts médicaux.

Un concours, donnant directement accès à la deuxième année, sera ouvert à tous les étudiants ayant une licence de lettres ou de mathématiques.

Autre évolution : la modification des carrières médicales. Les médecins diplômés des pays se trouvant en dehors de l’Union Européenne (UE) pourront signer un contrat d’engagement de service public. Ainsi, une partie de leurs études en France sera financée à condition qu’ils exercent par la suite dans des zones dépourvues de praticiens.

Par ailleurs, un statut unique sera créé pour les médecins hospitaliers titulaires, permettant l’exercice mixte en ville et à l’hôpital.

Enfin, de nouveaux outils numériques seront mis en place. A partir de 2022, les patients auront accès à un espace de santé numérique personnalisé. Ils pourront ainsi vérifier la validité de leurs vaccins et avoir accès à des applications de santé gratuites.

Il est également prévu d’élargir la télémédecine aux infirmiers.

Ce projet de loi santé sera examiné par l’assemblée nationale en mars prochain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.