Le procès de l'ancien président tchadien, Hissène Habré, s'ouvre au Sénégal

par euronews (en français)

Hissène Habré est accusé de crimes contre l’humanité, crimes de guerre et torture durant son régime, de 1982 à 1990. L’ancien chef de l‘État sera jugé par les Chambres africaines extraordinaires, un tribunal spécial créé par l’Union africaine.

4000 victimes du régime se sont portées parties civile, dont Ginette Ngarbaye. “Moi, je veux que cela cesse, dit-elle, parce que je ne veux pas que mon enfant subisse ce que moi j’ai subi, ni un de mes proches, ni aucun être humain… J’attends le procès. Je veux que justice nous soit rendue.”

Également portées au dossier à charge, les milliers de documents découverts en 2002 par Reed Brody

https://www.hrw.org/fr/about/people/reed-brody,

“C’est la première fois que le tribunal d’un pays, le Sénégal, va juger l’ancien président d’un autre pays, le Tchad, pour des faits présumés de crimes contre l’humanité. Ce dossier, 25 après les faits, est le résultat d’une campagne des victimes d’Hissène Habré, qui en sont les architectes et les protagonis

Vos réactions doivent respecter nos CGU.