Le matériel utilisé pour l'injection est-il conforme au protocole officiel de Pfizer-BioNTech ?

par L'Est éclair

  • info

L'injection doit être faite en intramusculaire et vous nous montrez des personnes à qui on injecte le vaccin avec des aiguilles pour injections sous cutanées et intraveineuses (orange) donc trop courtes pour atteindre le muscle. Le matériel utilisé pour l'injection est-il conforme au protocole officiel de Pfizer-BioNTech ? 1re question Les aiguilles sont-elles trop courtes ? 2 types d'aiguilles sont utilisées Les 23 G 0,6 mm de diamètre Les 25 G 0,5 mm de diamètre La notice du vaccin de Pfizer et BioNTech ne comporte pas d'indication à ce sujet Santé publique France nous a fourni, comme aux autres établissements de santé, des aiguilles à embase orange et des aiguilles à embase rose. Docteur Michèle Collart, présidente de la commission médicale d’établissement du CH de Troyes Le protocole recommande « une longueur adaptée à la corpulence du patient permettant une injection intra-musculaire dans le muscle deltoïde » En clair, ce qui compte, c'est la taille de l'aiguille, pas son diamètre En cas d’obésité, notre pharmacie à usage intérieur met à disposition de nos professionnels d’autres aiguilles adaptées. Docteur Michèle Collart, présidente de la commission médicale d’établissement du CH de Troyes 2e question Faut-il pincer la peau pour la piqûre ? Le protocole impose 2 étapes 1 - Tendre fermement la peau entre l’index et le pouce sans faire de pli cutané 2 - Enfoncer l’aiguille d’un mouvement sûr et rapide perpendiculairement au plan cutané et ne pas aspirer Quand on dit 'perpendiculaire', cela signifie que l'orientation de l'aiguille doit être assez droite et pas parallèle à la peau, sinon on risque d'être en sous-cutané. Mais ça ne se joue pas à 30 degrés près. Stéphane Paul, immunologiste interrogé par France Info L’important est de bien respecter la technique d’injection (pas de pli cutané, piquer perpendiculairement) et d’adapter l’aiguille à la corpulence du patient. Docteur Michèle Collart, présidente de la commission médicale d’établissement du CH de Troyes

Vos réactions doivent respecter nos CGU.