VIDÉO. Florian Neicigam sera infirmier ou magicien

par Ouest France

  • info

Un jour il sera infirmier, ou peut-être magicien. Tout en poursuivant les études qu’il a choisies, à Lannion (Côtes-d’Armor), Florian Colmart s’entraîne à l’art de l’illusion. Inlassablement, il répète ses tours de magie dans l’espoir de voir briller les yeux de son public. Est-ce un jeu de magie reçu à Noël ? L’émission Le Plus grand cabaret du monde de Patrick Sébastien ? Florian Colmart ne sait plus exactement ce qui a déclenché chez lui cette passion pour la magie, mais une chose est sûre, il ne s’agissait pas d’une lubie. Du haut de ses 6 ans, il voulait posséder les mêmes superpouvoirs ​que ses idoles, Bernard Bilis et Sylvain Mirouf. J’ai pris un jeu de cartes et j’ai commencé à faire n’importe quoi. Aujourd’hui, je pratique depuis quatorze ans ​, avoue le jeune homme aux yeux rieurs. « Je m’inspire des grands » Même si ses études à l’Ifsi (Institut de formation en soin infirmier) de Lannion (Côtes-d’Armor), l’obligent à se concentrer sur son avenir professionnel, il réussit à s’octroyer du temps pour peaufiner ses tours de magie. Je m’entraîne environ deux heures par jour, c’est indispensable pour progresser. ​ Des cartes, des pièces, des bouts de papiers… tout est prétexte à la manipulation. Dans ses mains, en un clin d’œil, une pièce de 1 € disparaît, réapparaît plus loin, l’As de trèfle se transforme en carte blanche… Je m’inspire des grands dont je tente de comprendre les trucs. "

Vos réactions doivent respecter nos CGU.